22. Champ de mines : explosions

La République des enfants - Waldemar et Gerhard

La République des enfants - Waldemar et Gerhard

Aujourd’hui nous allons en avoir plein les oreilles vue la quantité de poudre noire que Gerhard a mis hier dans les bourres.

Une grande journée d’effets spéciaux nous attend sur la piste de Chiango que nous prenons pour la dernière fois et qui mène au décor du champ de mines de la séquence 2 du film.

Mais auparavant, reprenons le fil de l’histoire où nous l’avions laissé hier.

Mon de Ferro, au mépris de tout danger, a remonté la colonne d’enfants, en dehors des marques, pour engueuler Fatima alors qu’elle donnait une banane à son bébé en pleurs.

C’est à ce moment là que Toni, en tête de colonne avec Tigre, annonce « Mine ! ». Mon de Ferro se précipite vers eux et leur ordonne d’avancer en les traitant de lâches puis s’en va courir au milieu des mines pour leur montrer à quel point il est invincible.

Gros plan sur Tigre en amorce, vraiment ce Penasbugo aurait dû avoir un rôle plus conséquent tant il impressionne, Toni quelques pas à l’arrière lance un « Mine ! » qui pétrifie toute la troupe. Mon de Ferro, hors champ au début du plan, accourt. Le timide Stephen qui interprète Toni, peine à être persuasif  malgré les conseils de Guilherme et les encouragements de Flora et Angela, il faut neuf prises pour obtenir de lui un « Mine ! » qui soit convaincant.

La République des enfants - 2 / 10 t9 - perche seule au centre

On reprend ce plan avec un autre axe sur Mon de Ferro et Tigre, une seule prise.

La République des enfants - 2 / 12 t1 - perche seule au centre

Visiblement il n’a pas paru utile d’en faire plus, à moins que Flora ait décidé de se passer de cette réplique de Tigre.

La République des enfants - Enfant soldate

La République des enfants - Enfant soldate

Pendant que la seconde partie de la matinée se prépare, les enfants ont tous été regroupés près des camions sous la surveillance de Cossa.

Ils sont là en cercle à chanter en chœur tout en se trémoussant en rythme, c’est assez prenant. Je le sais, nous avons déjà entendu cela au kiosque de Jardim Tunduru, le deuxième jour de tournage, mais on ne s’en lasse pas, c’est tellement pimpant et réjouissant !

Je vais chercher mon Sony PCM-D50, un petit enregistreur de poche avec un micro stéréo de qualité tout à fait honorable et m’amuse quelques instants avec eux.

La République des enfants - Chants d'enfants - pcm-d50 stéréo AB

Bruce, l’armurier, a rechargé la Kalachnikov de quatre balles à blanc. Mon de Ferro saute de place en place au milieu du champ de mines. Entre chaque coup de feu, une réplique. Je ne peux être dessus, le plan est trop large, je ne peux être face à lui quand il tire, trop dangereux et de plus cela présente un risque pour la capsule du micro. Je ne peux être à droite à cause de l’éjection des douilles brûlantes. Je fais répéter plusieurs fois à Bruce les positions de chaque tir afin qu’il valide mes propres places.

La République des enfants - 2 / 11 t2 - perche, micro d'appoint au centre, stéréo MS décodé L&R

Au premier coup de feu, la colonne s’est jetée à terre, les enfants crient de panique et de peur, à chaque instant le champ de mines peut s’embraser.

La République des enfants - 2 / 13 t2 - perche, micro d'appoint au centre, stéréo MS décodé L&R
La République des enfants - KM 150 Zephyx, USM 69, KM 150 Rycote

La République des enfants - micros

Le dispositif de prise de son sera le même pour toute cette journée, que ce soit pour les plans de tirs ou les plans d’explosions. Il consiste en :

  • le couple stéréo USM 69,  loin dans l’axe, vers la colonne des enfants, pour la dynamique et les basses profondes que produit ce micro,
  • un KM 150 dans une Zephyx totalement à contre-son, à une vingtaine de mètres, dirigé vers la maison abandonnée, pour les résonances,
  • le micro de la perche, un KM 150 dans une Rycote,  vers Hedviges mais bien sûr détimbré à chaque coup de feu.

Je pense que cela fera une bonne base pour le montage et que le son seul que nous avons enregistré par sécurité des répliques de Mon de Ferro n’est peut-être finalement pas utile.

La matinée s’achève ainsi, cet après-midi ça va péter, c’est Gerhard qui vous le dit.

Le repas est aussi bon que celui d’hier, la cantine n’a pas bougé. Mais la savane m’attire, je décide d’aller visiter une palmeraie à quelques cinq cents mètres du décor, il me semble y apercevoir quelque habitation. J’emporte bien évidement le SX-R4 et l’USM 69, on ne sait jamais.

La République des enfants - W02 / 9 w1 - Vent de plaine - stéréo MS décodé L&R

Dans la vaste plaine qui s’étale à perte de vue au pied de la palmeraie, les hautes herbes bruissent sous un vent puissant, des rafales sifflent dans les arbustes, quelques insectes passent leur chemin rapidement, au loin des enfants jouent.

Quand je suis de retour sur le plateau, Gerhard et Waldemar sont en train d’enterrer les charges explosives préparées la veille, chacune étant reliée par un fin fil noir sous terre à la centrale de commande. Bruce a de son côté enclenché un chargeur complet dans la Kalachnikov, ce sera feu à volonté.

La République des enfants - Gerhard, effets spéciaux

La République des enfants - Gerhard, effets spéciaux

Hedviges a été mis au courant des différents endroits vers lequel il doit tirer, dans chaque direction une explosion de mine est contrôlée par Gerhard.

Deux caméras pour le plan, une sur travelling poussée par Manuel qui suit le déroulé des explosions et les axes de regard de Mon de Ferro, une autre au sol, dite caméra aveugle parce que sans cadreur ni assistant, proche d’une mine qui explosera plein cadre face à elle.

La République des enfants - Manuel, João, Silene

La République des enfants - Manuel, João, Silene

Étant donné le temps de préparation d’un tel plan, pas d’erreur possible, deux prises seront avortées avant que la première mine n’explose.

La République des enfants - 2 / 14 t3 - perche, micro d'appoint au centre, stéréo MS décodé L&R

Hedviges est excellent dans ce plan, à la mesure de la prestation qu’il nous avait déjà offert en fin de semaine dernière à la menuiserie. De tous nos adolescents, c’est le seul à avoir une expérience de tournage, et quand il est correctement dirigé, comme avec Flora et Guilherme, il est en mesure de dominer parfaitement son sujet. Un jeune qui promet s’il ne s’enferme pas dans la télé-novella, copie des productions brésiliennes que l’on voit à longueur de journée sur les télé du pays.

La République des enfants - Enfants soldats

La République des enfants - Enfants soldats

La République des enfants - Mussa et Jorge

La République des enfants - Mussa et Jorge

Pendant que Gerhard, Waldemar, Patrick et Joachim mettent en place les explosifs pour une seconde prise axée différemment, nous faisons quelques plans des enfants et des soldats à terre qu’un travelling au sol filme en gros plan.

Dino et Cossa donnent le ton pour les cris, les pleurs, les gémissements. Flora adore ce genre de mise en scène où les voix s’unissent sur des tempos et des tons différents pour créer un ensemble musical.

En tête de colonne, on retrouve Jorge et Mussá, deux guinéens amis de Flora qui ont revêtu l’uniforme pour l’occasion.

Quand les dernières mines ont explosé, le bébé de Fatima s’est tu, un filet de sang perle sur le tissu dans le dos de sa mère.

La République des enfants - Pierre et Jorge

La République des enfants - Pierre et Jorge

Voilà le second plan d’explosions est prêt, l’arme chargée, la batterie branchée sur le console de commande, Gerhard s’est positionné de façon à voir parfaitement les mouvements d’Hedviges, quand celui-ci tire au sol dans la direction d’une mine, il actionne l’interrupteur correspondant pour faire exploser la charge grâce à un détonateur électrique.

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Nous filmons encore une dernière explosion en gros plan sur la caméra au sol, puis il est temps de ranger.

Alors que nous nous engageons sur la piste, une puissante déflagration rompt le silence de la voiture, dans notre dos une immense gerbe de terre et de poussière retombe doucement. Gerhard a fait sauter le restant des explosifs qu’il n’aura pas le droit de ramener en Afrique du Sud. Un au revoir à sa façon, il n’est pas prévu qu’il revienne sur le plateau, en cadeau, il nous a laissé à chacun le t-shirt SFX de sa société.

Cette belle journée de cinéma, est aussi un adieu à la piste que nous ne devrions plus empruntée. En effet, à partir de maintenant, nous allons tourner, sauf  changement au plan de travail, en ville ou en intérieur, quasiment jusqu’à la fin du film.

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Pardon pour les secousses, pas facile de filmer en conduisant sur une piste pareille, et encore, c’est la partie la plus reposante du parcours, et pardon pour le son vraiment pas génial, il faut que je songe à mettre une protection anti-vent sur le micro de mon appareil photo, la prochaine fois je demanderai à Pierre de tenir la perche !

 
Commentaires : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire